vendredi, juillet 15, 2016

Prochaine intervention au Festival d'Avignon le 16 juillet 2016



  •  

    À l'invitation de Mathieu Feryn et de Frédéric Gimelo-Mesplonb, respectivement doctorant et professeur à l'Université d'Avignon, j'interviens le 16 juillet 2016 à 19 h à l'espace professionnel de l'AJMi dans le cadre de Têtes de Jazz  
  • Nous y parlerons de jazz et de migrations !

jeudi, mai 19, 2016

En mai 2016 : Paris et Edinburgh


Le 21 mai 2016, à 15 h 30, j'interviens lors de la table ronde "faire collectif" organisée par les CMR (Centres Musicaux Ruraux) à Paris.
On y parlera des différentes incarnations du collectif en musique.
Voici le résumé de mon intervention :
"François Ribac étudie en profondeur les modes d'apprentissage et de partage des savoirs que l'on trouve dans les musiques et les cultures populaires. Après un bref rappel historique, intégrant son analyse dans un contexte particulier, le défi sera de savoir qu'est-ce que la numérisation de la musique et l'essor du web ont eu comme conséquences dans les modes de production et de diffusion des artistes. Au-delà de ces observations, l'enjeu sera avant tout de mieux connaître les nouveaux modes de communication entre musiciens, dans leurs projets de créations"

Le programme est ICI

Les infos pratiques ? La table ronde est ouverte au public et se déroule donc le 21 mai à 15 h 30 à l'Auberge de Jeunesse Yves Robert Paris Pajol (Paris 18e).

_________
  
Du 25 au 27 mai je serai à Edinburgh à l'occasion du second colloque international consacré au rock progressif. J'y présenterai le film de Sally Potter Gold Diggers oû l'on peut entendre la musique de la regrettée Lindsay Cooper.

vendredi, avril 01, 2016

Avril (2016) sur un fil : Chateauroux, Dijon et Dijon


1 ROCK ET CINÉMA le 2 avril 2016, 20 h 45, à Chateauroux
À l'invitation du Festival Retours Vers le Futur, je présente au cinéma l'Apollo samedi 2 avril à 20 h 45 Phantom of de Paradise (1973) le film de Brian (Brain ?) de Palma. Invisible dans les salles depuis des années, le film est présenté en version numérique. J'ai écrit il y a quelques années un article sur la question de la captation dans ce film puis dans un chapitre de mon livre l'Avaleur de Rock (2004). 

Le programme du festival ? Cliquez
L'article est ICI
La présentation du livre (et le premier chapitre en accès libre) est

2 SÉMINAIRE DE L'ÉQUIPE de RECHERCHE MANAGEMENT CULTUREL (MECIC) 
Le 7 avril 2016 à 11 h à l'ESC de Dijon
À l'invitation de Christine Sinapi, je présenterai mes recherches lors du séminaire de l'équipe de recherche Management Culturel (MECIC) de l'École Supérieure de Commerce. J'y parlerai notamment de la musique et des arts de la scène à l'âge de l'anthropocène.
Si vous voulez y assister écrivez moi ICI 

3 CONFÉRENCE SUR LE  KRAUTROCK au Consortium de Dijon, le 12 avril 2016 à 19 h 
L'association Why Note,  dédiée aux musiques improvisées et contemporaines à Dijon, m'a proposé de parler du Krautrock. Je leur ai répondu que je ne savais pas si ça existait. C'est donc ce que l'on verra (en sons et en images)... L'entrée est libre.

 Le  texte de présentation de la conférence est
 Les infos pour se rendre au Consortium

samedi, février 27, 2016

Prochaine intervention : séminaire Histoire du Spectateur le 3 mars 2016 à Paris


À l'invitation d'Isabelle Moindrot, dont je recommande au passage l'ouvrage L'altérité en Spectacle 1789-1918 codirigé avec Nathalie Coutelet, je présente mes recherches le 3 mars 2016 à 17 h dans le cadre du séminaire "Histoire du Spectateur, 19e-21e siècles", séminaire organisé par l'axe "Histoire" de l'Équipe d'accueil "Scènes du monde, création, savoirs critiques" (Université Paris 8). 

Le séminaire se déroule dans les locaux de la Société d'Histoire du Théâtre, 71 rue de Richelieu, Paris 2e, le 3 mars à 17 h et l'entrée est libre.

Mon intervention s'intitule "Les feux du rock, du studio à la scène" et en voici le résumé :

"Depuis plusieurs années, je m'intéresse à la dissémination de la culture scientifique dans l'espace public depuis les débuts de ce qu’on appelle la Révolution Scientifique. Je trace le développement des spectacles scientifiques en Angleterre et en Europe continentale, observe la pénétration des techniques issues de la Révolution Scientifique dans le théâtre d'autre part, et porte enfin mon analyse sur le développement des laboratoires de recherche dans l'industrie électrique du 20e siècle, dans les firmes d'Edison et de Bell.
À partir de ces trois éléments et d'une analyse des formes spécifiques de coopération que l'on trouve dans les laboratoires britanniques et les institutions politiques anglaises et américaines, j'émets l'hypothèse que l'on peut faire un lien entre ces traditions techniques, intellectuelles et culturelles et la naissance du rock vers 1950. Les formes d'organisation du rock (les groupes), de production en studio (rôle des producteurs et des artifices électriques) et la physionomie des performances sont en effet les héritiers de cette culture anglo-américaine du feedback et en particulier de la déclinaison publique et “ingénieriale” de la doctrine newtonienne.
Je m'efforce ainsi de montrer que les dispositifs et les compétences techniques des studios (par ex. les consoles de mixage ou les ingénieurs du son) et les outils de reproduction sonore dédiés à la sphère domestique (les platines disque) n'ont pas cessé d'être transposés dans la sphère publique par des amateurs. Une analyse qui permet de mieux comprendre l'arrivée du hip hop et de la techno. Au final, il s'agit de montrer une généalogie culturelle allant de Robert Boyle (physicien et chimiste du 17e siècle)  aux Beatles, où la sphère amateur agit comme un acteur essentiel et reconfigure sans cesse le "privé" et le "public". "
Deux articles, accessibles en ligne, documentent cette réflexion que je mène depuis plusieurs années :


From the Scientific Revolution to Popular Music. A sociological approach to the origins of recording technology, in Journal of Art Record reproduction, janvier 2007, p.1-30.

jeudi, février 04, 2016

Prochaine intervention : Musicora le 5 février 2016


Dans le cadre du salon Musicora, la FNEIJMA (La Fédération nationale des écoles d'influence jazz et des musiques actuelles) organise une série de débats intitulés " Perspectives numériques, nouveaux instruments, nouveaux musiciens, nouvelles pédagogies". 
Je participe à l'un d'entre eux qui s'intitule "Nouveaux auteurs, nouveaux producteurs, nouvelles diffusions, état des lieux, perspectives, interrogations" le 5 février à 11 h 30 à  l'Espace Boris Vian, Grande Halle de la Villette (Paris)

Le programme complet est ICI
Infos pratiques

lundi, janvier 18, 2016

Prochaine intervention : les BIS à Nantes




Je participe à un débat sur le jazz dans les cadre des BIS (Biennales Internationales du Spectacle) à Nantes le 21 janvier 2016 à 10 h 30.  Cette discussion est organisée par le cluster Le Jazz est là. En voici la présentation.

Le jazz, influences, identité, esthétiques
Après un siècle de « Jazz », de métissage et de croisements, la plus populaire des musiques a fortement changé de place dans le tissu social, tout en connaissant des mouvements artistiques significatifs. À l’aide d’extraits musicaux, les intervenants échangeront avec la salle sur les évolutions de ce courant musical en questionnant les représentations qui y sont liées.

Rencontre animée par Cyrille Gohaud, directeur du Pannonica/Nantes Jazz Action, Fedelima, avec David Chevallier, musicien - Cie Le SonArt ; Bénédicte Froidure, directrice de File 7 (Smac de Magny le Hongre) ; Philippe Méziat, journaliste pour Jazz Magazine ; François Ribac, compositeur et sociologue (Cimeos / Université de Bourgogne)

C'est donc le 21 janvier à 10 h 30 dans le cadre des BIS, cité des Congrès, salle 200
Toutes les infos pratiques et le programme sont ICI

mercredi, décembre 02, 2015

En décembre 2015 : musiques populaires et programmation



Deux interventions à venir en décembre 2015 :

1° Un colloque étudiant sur les musiques populaires (le 2e en France) organisé par une association enthousiaste l'Acemup. Cela se déroule les 3 et 4 décembre 2015 au Centre musical Barbara, Fleury Goute-D'or à Paris. J'y modère la première matinée.
Toutes les infos sont


Le 14 décembre 2015, je participe à une journée d'étude et de débats organisée par le Lab (L'agence culturelle de Bourgogne) et consacrée à la diffusion des spectacles dans les arts de la scène.
Cela se déroule à l'Atheneum à Dijon. J'y présenterai l'étude “La fabrique de la programmation culturelle"  réalisée avec Catherine Dutheil-Pessin et le livre à paraître. J'interviens à partir de 14 h.
“Mes” étudiante-s du master Ingénierie des Métiers de la Culture de Dijon présenteront également leurs travaux sur cette question tandis que le Lab présentera une étude intitulée " la diffusion dans les lieux intermédiaires en Bourgogne".

Au plaisir de vous rencontrer et de débattre avec vous.

Toutes les infos sont ICI