mercredi, décembre 05, 2018





 Le 14 décembre 2018, à l'invitation d'Éliane Beaufils, j'interviens lors du colloque "Le théâtre face à l'avenir climatique" à l'Université Paris 8. J'y présenterai le spectacle Le Grand Orchestre de la Transition qui sera créé le 20 mars 2019 à l'Atheneum à Djon dans le cadre du festival Itinéraires Singuliers. Dans ce projet qui implique divers collectifs dijonnais et institutions on essaie d'imaginer et de figurer/jouer/interpréter d'autres mondes sur des scènes et des écrans. Spectacle qui prend place dans le projet de recherche ASMA (Arts de la Scène et Musique dans l'Anthropocène 2016/2019)
 Toutes les infos sur le colloque sont ICI

Je signale également un entretien sur un thème voisin avec Samuel Cordier intitulé "S'engager vers d'autres mondes" paru dans le bulletin de l'AMSTI (Le réseau professionnel des cultures scientifique, technique et industrielle)  : Là


Deux articles du sociologue (et pionnier) des musiques populaires Simon Frith !


Les Presses du Réel et le Labex Arts H2H  viennent de publier deux articles (inédits en français) du sociologue (et pionnier) des musiques populaires Simon Frith, un ouvrage que j'ai eu le privilège de piloter et dont j'ai écrit la préface. Le premier article porte sur l'interprétation -et la sur-interprétation- des textes des chansons pop ("pourquoi les chansons ont-elles des paroles") et le deuxième est une histoire croisée des techniques, des firmes et des usages ("l'industrialisation des musiques populaires"). À noter également une postface avec Gilles Castagnac, un pionnier des politiques publiques en faveur du rock, et le travail remarquable de la traductrice Charlotte Bomy.

dimanche, novembre 18, 2018

Les actus de novembre 2018


Quelques actualités concernant mes recherches et interventions :

1 Le 20 novembre 2018 à la maison de la recherche de l'Université Paris Sorbonne Nouvelle, Catherine Dutheil-Pessin et moi même présentons notre livre La Fabrique de la programmation culturelle (La Dispute 2017). Lors de ce séminaire organisé par Olivier Thévenin on pourra notamment écouter  Michel Lefeivre, président du SNSP et directeur du Centre des Bords de Marne au Perreux, Alexandre Krief, directeur du Théâtre Romain Rolland à Villejuif, Daniel Urrutiaguer, professeur en Arts de la Scène à l’Université Lyon 2 lors d'un débat sur la programmation.

C'est donc le Mardi 20 novembre 2018, de 14h à 17h Salle du conseil, 1er étage
Maison de la recherche 4 rue des Irlandais 75005 Paris
Entrée libre sur réservation dans la limite des places disponibles : olivier.thevenin@univ-paris3.fr

2 La revue Transpositions vient de publier un dossier intitulé le prix de la musique auquel j'ai contribué avec un papier sur la blogosphère musicale.

3  La revue Registres publie un article signé par l'équipe française de ASMA (Arts de la Scène et Musique dans l'anthropocène) et qui présente le projet et les terrains consacrés aux instruments de musique.

mardi, septembre 25, 2018

Table ronde "Homme et Nature" à la MSH de Dijon le 28 septembre 2018


Jeudi 28 septembre à 15 h 30 à la MSH de Dijon, je présente le projet de recherche ASMA (Arts de la Scène et Musique dans l'Anthropocène). J'y parlerai notamment d'un spectacle qui sera présenté à l'Atheneum (théâtre de l'Université de Dijon) en mars 2019 et d'une enquête de terrain à propos des figures de l'écologie dans le monde des spectacles en Bourgogne Franche Comté. L'occasion également de dialoguer avec Stephan Hernandez, directeur de l'agence culturelle le LAB, partenaire  d'ASMA. On y entendra aussi la présentation de travaux passionnants sur l'histoire du Morvan et les façons de produire et reconstituer l'histoire des relations humains-nature.
C'est donc à la MSH de DIjon le 28 septembre 2018 à 15 h 30 (l'entré est libre) et toutes les infos sont ICI

lundi, septembre 10, 2018

Le son de l'Anthropocène : matérialités les 12 et 13 septembre 2018 à l'IRCAM


Le séminaire international « Le son de l'Anthropocène » est centré sur les façons dont les mondes musicaux et les arts de la scène peuvent faire face aux défis écologiques. Le deuxième séminaire explore la matérialité de la musique : comment décrire toutes les circulations, les choses, les êtres impliqués dans un instrument de musique ou un logiciel ? Les technologies et les innovations musicales sont-elles compatibles avec les impératifs – éthiques, matériels démocratiques de l'écologie ? De nombreux invités internationaux – musiciens et musicologues, sociologues, philosophes, historiens et géographes présentent leurs travaux et participent aux débats avec le public.

Organisation : Nicolas Donin (responsable de l'équipe Analyse des pratiques musicales Ircam-STMS), Isabelle Moindrot (EA 1573, université Paris-8) et François Ribac (laboratoire Cimeos, université de Bourgogne, responsable du projet ASMA (Arts de la Scène et Musique dans l'Anthropcène).

Infos pratiques ICI

Programme

Mercredi 12 septembre  : Archéologie et histoires de la reproduction sonore

9h45 | Accueil
10h – 10h15 | Présentation des deux journées
10h15– 11h15 | « Eco Sonic Media » par Jacob Smith (Northwestern School of Communication, Evanston)
11h15 – 11h35 | Pause
11h35 – 12h | Discussion avec Jacob Smith
12h – 13h | « Are phonographs prehistoric objects? » par George Brock-Nannestad (Patent Tactics, Danemark), historien et praticien des phonographes et gramophones
13h  – 14h30 | Déjeuner
14h30 – 15h00 | Discussion avec George Brock-Nannestad
15h30 – 16h15 | « Is the sampler a revolution? » par Paul Harkins (université Napier d'Édinbourg, projet ASMA)
16h15– 16h35 | Pause
16h35 – 18h  | Table ronde :  « Une histoire amoderne des appareils modernes ? » avec Judith Dehail (université d'Aix-Marseille), Loïc Riom (CSI-Mines ParisTech, université Paris-Sciences-et-Lettres), Sophie Maisonneuve (université Paris-Descartes),  Paul Harkins, George Brock-Nannestad, et Jacob Smith.

Jeudi 13 septembre  : Une géologie des instruments

9h15  | Accueil
9h30 – 10h15  | « Économie du quatuor à cordes et naturalité » par Christine Sinapi (Burgundy Sychool of Business de Dijon, projet ASMA)
10h15  – 11h  | « La firme de basses électriques Warwick, une approche communicationnelle » par Fabrice Pirolli (université du Maine,  projet ASMA)
11h  – 11h20 |  Pause
11h20  – 12h05 | « The Political Ecology of the Contemporary Musical Instrument Industry » par Matt Brennan (université de Glasgow)
12h05– 12h45 | Discussion
12h45 – 14h30  | Déjeuner
14h30 – 15h30 | « Musiques expérimentales et contemporaines : poubelles et obsolescence » par Clément Canonne et Nicolas Donin (équipe Analyse des pratiques musicales, Ircam)
15h30 – 15h50 | Pause
15h50 – 17h45  | « Matérialité et traçabilité ? »
a) « Que nous disent les géographes ? » par Nicolas Canova (École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille, projet ASMA)
b) Discussion avec Valérie Ballereau (Burgundy School of Business de Dijon, projet ASMA), Jens Gerrit Papenburg (université Heinrich-Heine de Düsseldorf, université  Humboldt de Berlin, projet ASMA) et Basile Zimmermann (université de Genève).

jeudi, mai 31, 2018

Colloque International "États altérés" à Paris : 1er et 2 juin 2018



Les 1er et 2 juin 2018 je participe au colloque international "États altérés" organisé par  Céline Frigau Manning, Nicholas Manning et Carmel Raz. On y parlera justement d'états altérés, de drogues, de Gertrude Stein, d'hypnose, d'opéras, de théâtre. Cela se passe à l’Institut national d’histoire de l’art (le 1er) et à la Sorbonne le 2 juin.

Toutes les infos pratiques sont ICI
Le programme est

mardi, mai 29, 2018

Séminaire international "Le son de l'anthropocène : natures " les 29 et 30 mai 2018


Dans le cadre du projet ASMA (Arts de la Scène et Musique dans l'Anthropocène), mardi 29 mai et mercredi 30 mai 2018  débute le premier séminaire Le son de l'Anthropocène. En voici le texte de présentation puis le programme. Cela se déroule à l'IRCAM et toutes les infos sont ICI.


----------------------------
Séminaire Le son de l'anthropocène : natures

Seminar The Sound of the Anthropocene: natures

Organisé par Nicolas Donin (APM/IRCAM), Isabelle Moindrot (Univ. Paris 8, EA 1573) et François Ribac (APM/Univ. Bourgogne, Cimeos). Projet ASMA (Arts de la Scène et Musique dans l'Anthropocène)

29 et 30 mai 2018 à l'IRCAM (Salle Stravinski) 
Accès libre dans la limite des places disponibles

Les débats se dérouleront en anglais et en français.

 Pour nombre de géologues, de climatologues, de chercheur-es en sciences sociales d'écologistes, d'ONG(s), notre planète est désormais entrée dans l'ère de l'anthropocène. Quelles que soient les discussions pour situer les débuts de cette séquence, l'idée commune est que l'activité humaine est devenue la principale force géologique. Le recours massif aux énergies fossiles provoque le réchauffement de la planète et ses conséquences, la disparition rapide et croissante d'un nombre considérable d'espèces végétales et animales, la fonte des glaciers et de la banquise, l'élévation du niveau de la mer, des épisodes climatiques extrêmes, la pollution, des crises sociales de grande ampleur. Au moment où la Terre se rebelle, c'est tout autant le fondement matériel des sociétés industrielles que la cosmogonie qui supporte cette façon de penser et d'utiliser le monde qui vacillent, en d'autres mots la modernité.
L'art est l'un des registres essentiels qui a accompagné et soutenu l'essor de ce fait social et  de cette relation au monde. De fait, l'injonction moderne au progrès perpétuel est au cœur de la plupart des pratiques artistiques et façonne notre sensibilité. Cette injonction est particulièrement sensible dans la musique, dans ses théories comme dans ses nombreuses déclinaisons pratiques et matérielles.
Le séminaire international « Le son de l'anthropocène  » réfléchit aux façons dont les mondes musicaux peuvent faire face aux défis écologiques et comment on peut imaginer de nouvelles voies pour la recherche, la consommation et la production musicales, les politiques publiques et l'activisme écologique. Cette réflexion est menée avec des compositeurs/trices, des musicien-n-e-s, des chercheur-es, des acteurs culturels issus de différents mondes musicaux et des arts de la scène mais aussi en compagnie de philosophes et historien-n-e-s de l'écologie ou de personnes ou d'institutions provenant d'autres sphères culturelles ou sociales.
Ce premier séminaire de deux jours s'intéresse aux relations entre la nature et la musique  : comment la nature a t-elle été mobilisée par des mondes musicaux et comment la musique et les arts de la scène ont-elles rendu crédible l'idée de nature.


Journée du 29 mai 2018

9 h 45 Accueil

10 h – 10 h 30 
Présentation des deux journées par les organisateurs/trices

10 h 30 – 11 h 30 
Aaron S. Allen (Associate Professor of Music, Director of Environmental & Sustainability Studies, University of North Carolina at Greensboro, USA) : « Ecomusicologies »

11 h 30 – 11 h 50 Pause

11 h 50 – 13 h
Discussion avec Aaron S. Allen. Avec Nathalie Blanc (Directrice de recherche au CNRS) et François Ribac

13 h – 14 h 30 Déjeuner

14 h 30 – 15 h 30
David Monacchi (eco-acoustics researcher and composer) : « Fragments of Extinction – The sonic heritage of ecosystems »

15 h 30 – 15 h 50 Pause

15 h 50 – 16 h 30
Discussion avec David Monacchi. Avec Yann Rocher (Architecte, maître assistant à l'École nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais), Isabelle Moindrot et Nathalie Blanc.

16 h 3017h 15
Anne Sylvie Barthel-Calvet (Maître de conférences à l'Université de Lorraine/APM-Labex GREAM - Université de Strasbourg) : « Conceptualisation, intégration, environnement : La nature pour Xenakis et Mâche »

17 h 15 – 18 h 15
Table ronde « Les natures de la musique contemporaine » avec Makis Solomos (Professeur à l'Université Paris 8, EA 1572), Anne Sylvie Barthel-Calvet, Nicolas Donin, David Monacchi, Aaron Allen, Nathalie Blanc

Journée du 30 mai 2018

9 h 45 Accueil

10 h – 10 h 45
Isabelle Moindrot (Professeure à l'Université Paris 8) : « Quelles natures sur les scènes du grand opéra français au 19e siècle ? »

10 h 15 – 11 h 30
James Q. Davies (Associate Professor, University of California, Berkeley) : « Creatures of the Air: Moral Atmospherics and the Enframement of Nature in Mendelssohn's Elijah »

11 h 30 – 11 h 50 Pause

11 h 50 – 12 h 35
Fanny Gribenski (Research Scholar, Max Planck Institute for the History of Science, Berlin): « Naturalizing pitch: acoustics, aesthetics, politics »

12 h 35 – 14 h 30 Déjeuner

14 h 30 – 15 h 30
Table ronde « Artistes, géographes, philosophes "pré écologistes" au 19e siècle. Quid de la musique ? » avec Bertrand Guest (Maître de conférences à l'Université d'Angers), Isabelle Moindrot, James Q. Davies, Fanny Gribenski, Nathalie Blanc

15 h 30 – 15 h 50 Pause

15 h 5016 h 30
Conclusions collaboratives avec l'ensemble des intervenant-e-s : Les natures de la musique/ Natures of Music.